La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer.
Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?

 

1 – Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil 

Vous avez déjà eu envie de vous rendre dans des destinations idylliques avec du sable blanc et des cocotiers et vous savez que ces séjours coûtent très cher. Alors, vous vous dites que vivre au soleil est hors de prix ! 

Eh bien, non. Tout dépend de la destination que vous choisirez. 

Dans les pays où le coût de la vie est plus faible qu’en France, vous serez proportionnellement plus riche puisque vous toucherez le même montant de retraite avec même moins de cotisations sociales.

LIRE :  CSG, cotisations sociales : que paierez-vous pour votre retraite à l’étranger ? 

Vous vivrez donc mieux pour moins cher. Dans certaines destinations d’Asie et d’Afrique, vous pourrez même vous offrir une maison en bord de mer pour 100 000 €, une employée à plein temps pour moins de 200 € mois, et des repas aux restaurants tous les jours.

LIRE : Quelles sont les destinations les moins chères pour la retraite à l’étranger ?

2 – La retraite à l’étranger c’est pour ceux qui aiment ne rien faire et s’ennuyer au bord de la mer

bord de mer retraite étranger

Voilà une idée reçue que l’on entend de plus en plus souvent..

Détrompez-vous…Les retraités de l’étranger sont souvent très actifs. Certains pratiquent intensément les activités physiques, d’autres font partie d’associations et d’autres ont une activité professionnelle à temps partiel (immobilier, maison d’hôtes…). Tous passent de bons moments avec leurs amis : restaurants, balades, fêtes…

Selon où ils ont décidé de s’installer, ils accèdent plus ou moins facilement à des activités culturelles et, lorsqu’elles font défaut, ils se rattrapent lors de leurs séjours en France ou avec tout ce que l’on peut trouver sur internet.

LIRE : Julie et ses 8300 chiens sauvés pendant sa retraite en Espagne

3 – Il faut parler la langue du pays où l’on veut prendre sa retraite

Il y a des pays où l’on peut vivre au soleil pour peu cher et où la population parle le français : Maroc, Tunisie, Sénégal, Madagascar, Île Maurice….
Dans les autres destinations, l’anglais est très souvent pratiqué et vous pourrez vous débrouiller dans la vie de tous les jours avec les phrases de base de la langue locale.
Les habitants feront toujours un effort pour vous aider et vous serez très fiers des progrès que vous accomplirez petit à petit.
Et puis vous connaîtrez rapidement des francophones installés sur place avec lesquels vous pourrez continuer à avoir des conversations riches et qui vous aideront dans les démarches qui nécessitent de bien se faire comprendre.
Enfin, vous trouverez toujours des professionnels (avocat, notaire, médecins…) francophones pour vous assister autant que nécessaire.

 

4 – On voit beaucoup moins sa famille et ses amis lorsque l’on prend sa retraite à l’étranger 

Tout dépend de là où vous irez… 
Forcément, si vous optez pour l’Australie, les visites se feront rares tandis qu’en optant pour l’Espagne, le Portugal ou le Maroc vous serez à moins de 3 heures de la France.
Voyez-vous si souvent que cela votre famille en France ? Est-ce si facile de les voir ? 
En prenant votre retraite au soleil vous leur offrirez la possibilité de passer des vacances économiques avec vous. 
Les vols low-cost vous permettront de séjourner plusieurs fois par an en France.
Et entre vos visites, vous pourrez communiquer gratuitement en vidéo avec tous ceux que vous aimez grâce à Skype, Messenger, Whatsapp 

Famille retraite étranger

5 – On se fait « avoir » par les locaux quand on vit à l’étranger 

Bien sûr, il faut être prudent à l’étranger surtout lorsque l’on ne connaît pas les pratiques locales et que l’on peut être une « proie » pour des individus malveillants.
Mais il ne faut pas exagérer pour autant… Tous les étrangers ne sont pas des escrocs.
Et puis peut-être que vous « surpaierez » certaines choses au démarrage, mais vous aurez vite fait de comprendre quel est le juste prix et le moyen de l’obtenir.

6 – C’est très compliqué de prendre sa retraite à l’étranger

Départ retraite étranger

Certes, prendre sa retraite à l’étranger implique de nombreuses démarches, mais cela n’a jamais été aussi facile !
Internet regorge d’informations. Vous pouvez traduire toutes les pages que vous consultez en un clic avec Google Traduction et de nombreuses démarches se font directement en ligne.

C’est donc avant tout une question de temps que vous consacrerez à la préparation et à l’organisation de votre projet.
N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter GlobeSenior pour faire le plein de conseils.

check-list retraite à l'étranger

Les démarches pour partir vivre à l’étranger sont lourdes.

Afin de ne rien oublier et de ne pas faire d’erreur qui pourraient vous coûter cher, nous vous recommandons d’utiliser la chek-list de la retraite à l’étranger (à télécharger gratuitement)

7 – Ce n’est pas mieux de vivre à l’étranger, la preuve, les étrangers veulent venir en France.

Les personnes qui veulent venir en France sont des personnes qui vivent dans des conditions difficiles dans leur pays et qui espèrent trouver en France un travail correctement rémunéré et y bénéficier d’aides. 

En prenant votre retraite dans le leur, comme par exemple au Sénégal, vous vivrez bien plus confortablement qu’eux et vous deviendrez un « riche » avec la possibilité de vous offrir bien plus de choses qu’en France. 

Vous contribuerez à l’économie de votre pays d’accueil en créant de l’emploi direct et indirect et en sortant ainsi quelques familles de leur grande pauvreté.

8 – Partir à l’étranger quand on est seul (e) ce n’est pas une bonne idée

Il est certain qu’il est plus facile de se lancer dans des projets importants à deux. Cela impose des compromis, mais c’est souvent plus rassurant.
Néanmoins, il est tout à fait possible de partir lorsque l’on n’est pas en couple ! 

Avez-vous déjà voyagé seul ? Lorsque l’on est seul à l’étranger, on rencontre beaucoup de plus monde que si l’on était à deux. On tisse plus facilement des liens. Il suffit de faire un minimum d’effort pour aller vers les autres. 

Ce sera beaucoup plus facile que vous l’imaginez, surtout avec les francophones qui, lorsqu’ils sont en minorité, sont très proches les uns des autres, se montrent particulièrement accueillants et aident volontiers les nouveaux venus.

Seul retraite étranger

Vous aimeriez partir avez d’autres personnes ? Trouver une colocation ? Consultez notre rubrique des Petites annonces de la retraite à l’étranger

9 – Il faut être jeune retraité pour prendre sa retraite à l’étranger

Etes vous en maison de retraite ? Avez-vous besoin d’aide au lever, le midi et au coucher ? Si tel n’est pas le cas, alors vous n’êtes pas trop vieux ! 

Nous avons rencontré des personnes de plus de 80 ans qui s’installaient dans un nouveau pays. Ce n’est pas une question de forme, mais d’état d’esprit et de motivation. Si vous avez envie de projet, d’une nouvelle aventure, lancez-vous en faisant des séjours d’essais bien entendu. 

Sachez que lorsque vous aurez besoin d’aide, vous pourrez vous l’offrir bien plus facilement dans les pays aux faibles salaires qu’en France ? Par exemple une employée à temps plein en Thaïlande ou au Sénégal vous coûtera moins de 150€ par mois et quant au salaire minimum au Portugal il n’est que de 580€.
Vous contribuerez à l’emploi local en embauchant du personnel. 

LIRE :  « Plus je séjourne en France, plus j’ai envie de rentrer au Sénégal »

 

10 – On est moins bien soigné à l’étranger qu’en France

Santé retraite étranger

Oui, le système de santé français est performant, mais vous aurez toutefois noté que les temps d’attente se rallongent pour avoir des rendez-vous et être pris en charge dans les hôpitaux… Les remboursements ont également tendance à se réduire.

Sachez que les systèmes de santé de certains des pays les plus intéressants pour la retraite à l’étranger sont jugés très performants ?

Savez-vous que l’Espagne et l’Italie obtiennent de meilleurs scores que la France dans le classement Lancet qui fait référence dans le monde ?

Vous serez surpris par la qualité des hôpitaux et cliniques les plus récents dans les grandes métropoles. Les médecins y ont reçu d’excellentes formations et ont souvent été formés en occident. Une partie d’entre eux sont anglophones et/ou francophones.
Certains pays ont même fortement investi pour devenir des destinations de tourisme médical haut de gamme pour les étrangers. De nombreux anglophones partent en voyage en Thaïlande pour y bénéficier de soins dentaires dans un cadre séduisant.
La vraie différence avec la France, c’est qu’à l’étranger vous aurez souvent intérêt à passer par le système privé plutôt que le public, car c’est dans ces structures que vous bénéficierez d’un maximum de confort et de qualité des soins.
Vous pourrez si vous le souhaiter souscrire à une mutuelle pour vous faire rembourser vos soins.

Lire : Comment bénéficier d’une assurance maladie pour ma retraite à l’étranger ? 

11 – L’intérêt de prendre sa retraite à l’étranger, c’est surtout de payer moins d’impôts

Non, sûrement pas. Certes, on peut avoir des avantages fiscaux dans plusieurs pays, voire ne plus payer d’impôts, mais le premier bénéfice de la retraite à l’étranger est de s’offrir une vie plus agréable et aussi plus excitante, le tout sans dépenser plus.
L’avantage fiscal doit toujours être vu comme la « cerise sur le gâteau » et non la raison de s’exiler.
Les pays les plus avantageux dans ce domaine sont : le Portugal, le Maroc, le Sénégal et dans une moindre mesure l’Île Maurice.


12 – En partant vivre sa retraite à l’étranger, on perd ses droits en France

idées reçues retraite étranger
Oui et non. Vous continuerez de voter aux élections françaises à condition de vous êtes inscrit sur les listes électorales consulaires que tiennent les ambassades et consulats.
Vos pensions de retraite continueront de vous êtes versées.
Vous pourrez toujours être pris en charge par la sécurité sociale lors de vos séjours en France à condition de vivre en Europe.
La seule exception concerne les APL, l’ASPA ou l’ASI car ces prestations ne sont versées qu’aux personnes résidant en France. Vous en bénéficierez à nouveau si vous décidez de revenir vivre en France.
A noter que vos revenus nets seront plus élevés puisque vos cotisations sociales seront réduites. Vous ne serez notamment plus redevable de la CSG sur vos pensions de retraite.

LIRE :  CSG, cotisations sociales : que paierez-vous pour votre retraite à l’étranger ? 

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !

Les derniers articles  :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!