Guy est un globetrotter qui, depuis 40 ans, n’a passé que 4 années en France.

Il s’est successivement installé à Fort de France, à Saint-Barth, à Saint-Martin, à La Réunion, en Thaïlande, en Crète et depuis peu en Espagne, où nous avons eu la chance de le rencontrer après son périple en voiture de 4000 kms depuis Héraklion à Manilva.

La découverte d’un pays, l’imprégnation de la culture, l’intégration et la gestion des aspects pratiques sont autant de sujets qu’il maîtrise parfaitement.

Dans cette partie d’interview, Guy nous parle de la vie en Thaïlande et il nous fait découvrir qu’au-delà de la carte postale,(sublimes paysages, mer turquoise et chaude toute l’année, coût de la vie très bas…) le pays du sourire peut aussi se transformer en enfer…

LIRE la 1ère partie de l’interview : une vie sur 4 continents

Guy,

 

La Thaïlande a beaucoup évolué depuis 20 ans, et donc durant la période où vous y étiez.

Quels sont selon vous les atouts de ce pays et ses points faibles pour y prendre sa retraite ?

 

La Thaïlande est un pays magnifique et très dépaysant, le mot est faible.

La vie a longtemps été très bon marché mais entre mon arrivée (2009) et mon départ (2016) de ce pays, soit sept ans, le tourisme s’est développé considérablement et le coût de la vie s’est lui aussi envolé.

Par ailleurs, compte tenu des importations grandissantes de nourriture en provenance de Chine la qualité de l’alimentation s’est dégradée. Il se trouve que, célibataire, je mange très souvent au restaurant. Dans les restaurants thaïs de base (les autres sont trop chers pour un usage fréquent) on ne sait jamais ce que l’on mange.

Ils ont malheureusement la mauvaise habitude d’ajouter systématiquement un exhausteur de goût dans tous les plats ; le glutamate de sodium, “pon-chou-rot” en thaï, pas bon du tout pour les thaïs et encore moins pour les farangs (étrangers).

 

Manilva retraite Guy
Par ailleurs, depuis quelques années, la dictature règne en Thaïlande.

C’est le cas de le dire puisque le pays est gouverné par une dictature militaire et une royauté qui réprime toujours très sévèrement le crime de lèse majesté. Une moustache dessinée sur un portrait du roi = 10 ans de prison ! Il vaut mieux le savoir.

Les touristes généralement ne savent même pas qu’ils sont dans une dictature militaire, mais s’il leur arrive un gros problème, par exemple blesser ou tuer quelqu’un en voiture, se faire prendre avec du shit, tenir des propos offensants pour le roi etc…le paradis que peut être la Thaïlande quand tout va bien se transforme très vite en enfer…

 

Et comme il s’agit d’une dictature où l’Etat de droit est inconnu, les ONG ou les consuls, ou même les états étrangers, ne peuvent rien faire pour faire valoir les droits humanitaires de base des malheureux qui se retrouvent dans les geôles thaïlandaises.

En ce qui concerne les résidents le moindre incident avec un thaïlandais peut se transformer en cauchemar si le thaïlandais a des relations avec la police ou l’armée.

A moins de payer, évidemment ! Mais gare à ceux qui ne peuvent, ou ne veulent pas payer.

Maison de Guy sur Koh Phangan (photo prise par Guy)
La Réunion retraite étranger
Maison de Guy à Koh Phanghan (Thaïlande)
Enfin, l’administration thaïlandaise est encore plus tatillonne que l’administration française. Les formalités en matière de visa de résident de type retraité sont chaque année un vrai parcours du combattant. Il faut produire chaque année les mêmes documents et il y a toujours le risque de tomber sur un fonctionnaire qui va essayer de vous extorquer de l’argent en échange du précieux sésame.

Cela s’est un peu calmé avec l’arrivée des militaires au pouvoir mais il est sûr qu’ils finiront eux aussi par retomber dans les mêmes travers.  Bref, si dans beaucoup de pays d’Europe on déroule le tapis rouge pour les résidents étrangers, en Thaïlande le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas le cas du tout. A l’exception bien sûr des très riches étrangers, qui eux sont accueillis à bras ouverts, souvent pour mieux les étouffer, mais ça ne me regarde pas.

Dernière chose; depuis  quelques années le climat en Thaïlande se détériore, comme dans la plupart des pays du monde.

La saison des pluies, très éprouvante dans ce pays, beaucoup d’eau et plus du tout de vent, commence de plus en plus tôt et finit de plus en plus tard.

On me dit également qu’en dehors de cette saison des pluies, il pleut désormais très souvent en Thaïlande.

 

Crête retraite étranger
check-list retraite à l'étranger

Les démarches pour partir vivre à l’étranger sont lourdes.

Afin de ne rien oublier et de ne pas faire d’erreur qui pourraient vous coûter cher, nous vous recommandons d’utiliser la check-list de la retraite à l’étranger (à télécharger gratuitement)

A Koh Samui il y a régulièrement d’importantes inondations. Aux mêmes endroits, chaque année, l’eau déborde et il y a tellement d’eau dans les rues qu’à moto, ce qui était mon cas, on ne sait jamais quand on sort si on va pouvoir revenir sans perdre sa moto dans les torrents furieux que sont devenues les rues.

Des maisons, accrochées à la montagne se décrochent. Des gens s’électrocutent à mort avec des câbles électriques qui trainent dans l’eau.

Là encore, le paradis Thaïlandais se transforme en enfer. Les thaïs sont habitués et ne bronchent pas. Mais les résidents et les malheureux touristes pris au piège apprécient beaucoup moins

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !
 

Retrouvez Guy sur son site web deridet.com contenant près de 5000 articles produits en près de 20 ans. Vous ne serez pas déçu par son franc-parler ! (ou son franc-écrire ;-)).

Les différents thèmes abordés sont : Informatique, Humour, Santé, Coup de coeur, Coup de gueule, Divers, Télécoms, Ordiphones, Partenaires, Musique, Sexualité, Belles annonces, Bons plans, Voyages, Edito, Politique 

Les derniers articles de la retraite à l’étranger :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!