Guy est un globetrotter qui, depuis 40 ans, n’a passé que 4 années en France.

Il s’est successivement installé à Fort de France, à Saint-Barth, à Saint-Martin, à La Réunion, en Thaïlande et en Crète et depuis peu en Espagne, où nous avons eu la chance de le rencontrer après son périple en voiture de 4000 kms depuis Héraklion à Manilva.

La découverte d’un pays, l’imprégnation de la culture, l’intégration et la gestion des aspects pratiques sont autant de sujets qu’il maîtrise parfaitement.

Guy nous raconte, dans cette 3ème partie, sa retraite en Grèce, et plus précisément en Crète où il a vécu très heureux pendant deux années.

LIRE la 1ère partie de l’interview  : Une vie sur 4 continents

LIRE la 2ème partie de l’interview : En Thaïlande, le paradis peut se transformer en enfer

Bonjour Guy,

 

Que retiendrez-vous de la Crète et pensez-vous que ce soit une bonne destination pour la retraite à l’étranger ?

 

La Crète est une île magnifique.

Le climat y est très agréable sauf en hiver où, si la température reste clémente par rapport à Athènes par exemple, le vent souffle très fort, et ce n’est pas très agréable. Mais bien sûr, l’hiver n’a rien de rigoureux, c’est moi qui, après tant d’années dans les pays chauds, suis devenu frileux.

 

retraite Guy en Grèce Crète
Les Crétois sont extrêmement sympathiques et accueillants.

Le mot clef en Crète c’est philoxenia, qui est l’exact contraire de xénophobie. Ce qui ne veut pas dire qu’on peut leur marcher dessus. Il y en a qui ont essayé…ils ont eu des problèmes. En revanche quand on est aimable avec eux, ils sont adorables.

Ma propriétaire me déposait souvent de bons petits plats locaux devant ma porte. Elle m’a rendu d’énormes services avec les formalités, les administrations etc, elle s’enquérait de ma santé dès que je partais quelques jours.

Elle a pleuré quand je suis parti, et je sais qu’elle m’accueillera à bras ouverts, si un jour je reviens en Crète. Ce qui n’est pas impossible, c’est un très beau pays pour mourir.
Il n’est pas trop difficile de trouver des logements à louer ou à acheter. Les loyers sont très raisonnables, comparés à la France. Je n’ai jamais payé plus de 300 euros par mois pour un appartement. A l’année bien entendu, parce pour les touristes c’est plus cher.

La nourriture en Crète est excellente. En matière d’alimentation tout, ou presque, est fait sur place. Donc, c’est bon, pas trop trafiqué et pas cher. Le poisson est abondant, pour la viande c’est de la chèvre et du porc essentiellement. Le boeuf de qualité est rare et cher car il est importé.

Guy en à Chiana retraite en Grèce
Une seule chose m’a un peu déçu en Crète : l’architecture. Rien à voir avec les magnifiques bâtiments grecs de l’Antiquité ! C’est vraiment pas beau, et c’est triste.

Beaucoup de ruines modernes également, à savoir des bâtiments commencés mais pas finis, pour cause de crise, et abandonnés en l’état.

Crête retraite étranger
Les routes également sont souvent dans un piteux état. Les trous dans la chaussée sont nombreux et quand ils sont réparés c’est à l’aide de “rustines” en goudron, et c’est rare.

J’ai fait un an de moto uniquement en Crète. Mon dos a fini par demander grâce et je suis passé à la voiture. Il faut dire que c’était ma 43ème année de moto, dont une vingtaine d’années à moto uniquement. Dans des pays où la qualité de la chaussée laissait vraiment à désirer.

En deux ans, j’ai fait plusieurs fois le tour de cette île, qui n’est pas très grande.

J’ai visité aussi Santorin, île sublime et incontournable quand on est en Grèce.

Je garde un excellent souvenir de la Crète. De tous les endroits que j’ai habité c’est sans conteste celui dont je garderai le meilleur souvenir.

Et, qui sait, quand je serai vraiment vieux, je reviendrai peut être finir ma vie dans cette île merveilleuse.

Guy retraite en Crète Grèce
Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.
N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !

LIRE la 1ère partie de l’interview  : Une vie sur 4 continents

LIRE la 2ème partie de l’interview : En Thaïlande, le paradis peut se transformer en enfer

A SUIVRE PROCHAINEMENT  

Partie 4 : la retraite de Guy en Espagne
Partie 5 : Ses conseils pour la retraite à l’étranger

Retrouvez Guy sur son site web deridet.com contenant près de 5000 articles produits en près de 20 ans. Vous ne serez pas déçu par son franc-parler ! (ou son franc-écrire ;-)).

Les différents thèmes abordés sont : Informatique, Humour, Santé, Coup de coeur, Coup de gueule, Divers, Télécoms, Ordiphones, Partenaires, Musique, Sexualité, Belles annonces, Bons plans, Voyages, Edito, Politique

 

Les derniers articles  :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!