Nous vous proposons de découvrir l’interview de Jean-Marc qui s’est installé en Polynésie française pour y vivre, avec son épouse, une retraite de rêve. Mais au-delà de la carte postale, à quoi ressemble la vie sur place et est-elle si merveilleuse que cela ? Il nous raconte son aventure.

Les photos ont été fournies par Jean-Marc.

Bonjour Jean-Marc,

Comment en êtes-vous arrivé à vous installer en Polynésie française et quelles ont été vos motivations ?

C’est, à la base, un concours de circonstances. Retraités depuis avril 2016, nous avions au préalable mené une réflexion quant à une destination dotée d’un capital soleil conséquent et d’une qualité de vie que nous ne retrouvions plus en métropole.

A l’appui d’une offre d’emploi, le fils de mon épouse nous avait déjà précédé en Polynésie en 2014 pour les mêmes raisons.

Néanmoins, à première analyse, notre destination retenue était le Portugal où nous avions pu y séjourner au titre d’une première approche durant l’hiver 2015 sur la région d’Albufeira en Algarve.

retraite polynésie Morea
Mon épouse s’est envolée pour la Polynésie afin de rendre visite à notre fils en décembre 2015. Ce fut le coup de foudre la concernant. Nous y sommes retournés en juillet 2016 afin de conforter cette idée. Nous avons ensuite engagé les préparatifs de notre futur déménagement dès janvier 2017 pour nous installer au nord de l’île de Moorea sur la commune de Paopao.

Le 17 juillet 2017, nous avons rejoint notre destination finale.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris à votre arrivée ?

retraite en polynésie
Ce qui frappe de prime abord, c’est la beauté des paysages à couper le souffle à l’appui d’un littoral quasi préservé, le bleu cristallin des eaux du lagon, des plages de sable magnifiques, une eau à 30° en moyenne, la dualité mer/montagne, cette dernière apportant un peu de fraicheur bienvenue dès la tombée de la nuit.

Les Tahitiens sont des êtres de lumière, emprunts d’une gentillesse extrême, chaleureux, le cœur sur la main.

C’est impressionnant pour peu que vous fassiez preuve d’humilité. A ce titre, certains Popa’a (étrangers) sont d’une outrecuidance fort malvenue. La Polynésie est une terre chargée d’histoire et dotée d’une culture extraordinaire.

Quant à la vie locale, le maître mot qui vient à l’esprit, c’est « tranquille », situation constante à laquelle il convient de s’adapter très rapidement sous peine de friser l’AVC 😊. La patience ici-bas est une vertu absolue (Quid du stress de la métropole)

En Polynésie, il n’y a pas de numéros attachés aux habitations ni de bornes kilométriques ni de boîtes aux lettres. Hormis la seule route qui ceinture l’île de Moorea, les nombreuses petites routes ou autres servitudes sont difficilement répertoriables compte tenu de la spécificité de la géographie locale.

C’est là qu’intervient le point kilométrique (P.K. n° XX). S’y rattachent d’autres repères (Côté mer/Côté montagne et côte ouest/Côte est) Votre correspondant vous donne souvent en sus une précision visuelle (100 mètres de l’église, 150 mètres en amont du restaurant ou du commerce X, la maison verte, un point particulier du paysage…), système « D » oblige. Néanmoins, l’application Google Maps est fonctionnelle en Polynésie et donne les points importants. Elle vous permet d’enregistrer vos propres lieux, fonction de vos habitudes. Mais la mémoire visuelle prend rapidement le relais.

Les boîtes aux lettres : Si votre chien a pour habitude de faire un peu d’exercice en courant après le facteur, il va être déçu, ici, point de distribution au domicile. En contrepartie, vous êtes tenus d’ouvrir une boîte postale à l’Opt (La poste polynésienne) la plus proche de votre domicile pour y relever votre courrier. Par conséquent, vous avez obligatoirement deux adresses (postale et géographique souvent dans deux communes différentes) Surprenant !

 

Quels sont les points forts de la vie en Polynésie pour les retraités Français de l’hexagone ?

 

1 – Le climat

Le climat est de type tropical avec une saison chaude et humide de novembre à avril, et une saison plus clémente de mai à octobre.

Sans pour autant en faire une fixation, de décembre à avril la Polynésie est exposée au risque de cyclones, Oli, qui a frappé Tahiti et Bora Bora en février 2010, et, Osea à Bora Bora à la fin de novembre 1997. (À l’exception des îles Marquises).

Sur les îles sous le Vent, les températures varient peu (Fourchette 24 à 32°). Même lors de la saison des pluies, le soleil n’est jamais loin.

retraite au Sénégal
2 – La qualité de l’air :  Sauf à certaines heures de pointe à Papeete, point de pollution sur les îles. On respire.

3 – Le stress : Point de stress ici, tout le monde prend son temps.

4 – Les impôts :  Boire un pot, sûrement, mais d’impôts comme en métropole, point (pas d’impôt sur le revenu, sur les transmissions, sur les successions, pas de RSI, ni d’URSSAF, etc…juste une TVA de 5, 13 et 16% selon les cas. Mais si vos ressources financières sont métropolitaines, vous restez assujettis à l’impôt sur le revenu sauf particularités. 

5 – Le voisinage :

Comme évoqué « tranquille » sauf en fin de semaine souvent fêté bruyamment (Musique et bière locale Hinano) Les Polynésiens sont un peuple calme de nature tant qu’on ne les énerve pas, surtout le weekend. Ici, on pratique la bonne humeur à outrance.

6 – La sécurité :

Le taux d’homicide est parmi les plus faibles du monde. Les attentats, vous avez dit attentats ? Il y a quelques vols et cambriolages à déplorer s’appuyant plus sur une opportunité (L’occasion fait le larron) mais pas d’organisation criminelle comme dans les grandes métropoles. Les enfants peuvent jouer dehors sans problème.

7 – La nourriture :

Sauf à vouloir conserver ses habitudes alimentaires métropolitaines, on mange bien en Polynésie. Ananas, mangues, pamplemousses, citrons, papayes, ramboutans sont exquis pour autant que vous les achetiez au bord des routes loin des clichés industriels.

Idem pour le poisson d’une fraîcheur et d’un goût à tomber, les crevettes bio de Moorea sont une référence. La viande souvent importée de Nouvelle Zélande est top et pas excessivement chère. Rien que d’y penser, tel le chien de Pavlov, on se surprend à saliver.

 

Quelles sont les différences culturelles entre les métropolitains et les tahitiens ?

retraite en polynésie musique
Parler de différence et vouloir comparer, c’est peut-être avoir une approche quelque peu négative.

Culture et tradition font partie du quotidien des Polynésiens (Les chants polynésiens, la musique, les danses sensuelles et les magnifiques costumes) Ukulélés et guitare sont omniprésents.

L’art du tatouage est encore très vivant (Magnifiques tatouages monochromes souvent à main levée), de même que celui de la sculpture sur bois, et la tradition du va’a, cette fameuse pirogue polynésienne à balancier.

Cependant, la modernité tend à ternir cette tradition millénaire.

Quel est le coût de la vie en Polynésie ?

Aie, là, c’est un peu la question qui tue. Imaginez que nous sommes en plein milieu du Pacifique sur des îles qui dépendent grandement de l’importation mondiale tant manufacturée qu’alimentaire sauf produits locaux.

Ceux qui ont une propension pour les chiffres peuvent aller sur le site de l’institut de la statistique de Polynésie qui permet de se faire une certaine idée (http://www.ispf.pf/)

Le coût de la vie en Polynésie, c’est à minima 39% plus cher qu’en métropole mais métropolitains et Tahitiens ne consomment pas les mêmes choses.

Métropolitains, si vous gardez vos habitudes originelles, le chiffre monte 55% (Très impactant, le coût des courses en grande et moyenne surface ou surfaces de proximité et le logement suivis des services), l’écart ayant tendance à augmenter chaque année. L’état polynésien a du légiféré et mettre en place des produits ciblés dit de première nécessité sous couvert de subventions (Pâtes, riz, mayonnaise, margarine, cornet beef… étiquetés PPN et de couleur dans les commerces alimentaires) liste de produits particulièrement contestable tant l’obésité locale prend des proportions catastrophiques.

Pour les touristes, c’est encore pire. Outre le prix du voyage conséquent quand bien même la venue récente de compagnies aériennes low-cost tend à rééquilibrer l’offre, les prix pratiqués pour la boisson et la nourriture +81%, les boissons alcoolisées +142%. Hotels et restaurants sont 58% plus chers.

L’énergie est extrêmement couteuse.

Coût d’une voiture neuve par rapport à la France : +66%. Le marché des véhicules d’occasion est également prohibitif et il n’y a pas de contrôle technique !

On a ici une idée toute relative de la voiture dite en bon état. Elle roule, point, prions mes frères pour arriver à destination sans trop d’encombres. Entretien et pièces détachées sont du même acabit. 

Un élément qui est également à prendre en compte, ce sont les prix pas toujours affichés sur les sites de E-commerce sauf promotions particulières. La comparaison reste difficile à distance sauf à relever et comparer les prix sur place.

Pour toute autre question, les moteurs de recherches sont à utiliser sans restriction.

Banane retraite en Polynésie

Est-il facile de se loger ?

 

Aux vues du coût de la vie, et sachant que le logement est un des postes budgétaires conséquents pour un foyer, nous serions tentés de répondre « non ».
Voici un lien qui étoffe cette problématique :

La qualité des biens proposés et le prix apparaissent disparates (Loi de l’offre et de la demande et une tendance généralisée comme partout à surévaluer son bien en qualité de propriétaire), tout dépend de vos exigences personnelles quant à la qualité et au confort recherchés. Certains biens restent à la vente ou à la location fort longtemps. Il appartient à tout un chacun d’en tirer des conclusions, la visite sur place restant essentielle.

L’infrastructure polynésienne s’appuie sur les spécificités locales. Le nord et l’ouest de Papeete, proches du réservoir d’emplois, sont assez chers, moins au fur et à mesure qu’on s’en éloigne mais là, intervient le ratio coût/distance qui n’est pas à négliger (Prix du litre d’essence 1,28 XPF soit 1,07 euros,  fixé par le gouvernement polynésien, le gasoil étant plus cher et à éviter sauf pour les gros rouleurs)

coucher de soleil retraite Polynésie

Pour faire court en première approche, il est préférable de louer en saisonnier et d’effectuer une recherche sur place. Il est conseillé de visiter un bien en vue le matin, le soir en semaine et le weekend qui peut vous réserver quelques surprises.

Vous aurez une idée des prix pratiqués en scannant les annonces immobilières des professionnels du Fenua ou de sites d’annonces immobilières.

Quant à ces deux dernières questions, il est indispensable d’avoir un budget conséquent sauf à survivre. Mais cela dépend de votre philosophie et de vos propres attentes.

Pourquoi déménager de l’île de Moorea à celle de Tahiti ?

 

Cela rejoint quelque peu la question du coût de la vie, l’isolement et la vie économique locale sur l’île.
Moorea est une île de villégiature pour les Tahitiens le weekend et durant les vacances scolaires où la population augmente fortement.

A ce titre, le coût aller/retour du ferry entre Papeete et Moorea est dispendieux (12500 XPF pour un véhicule de moins de 4,40 mètres de long et deux passagers, soit 104,75 euros tarif résidents).

Les vols à destination du Fenua atterrissent souvent vers 21H45 à l’aéroport de Faa’a Tahiti. A cette heure, les rotations de Ferry sont inexistantes et vous obligent à prendre une ou plusieurs chambres d’hôtel pour la nuit et assurer votre restauration in situ, ce qui grève considérablement le budget.

L’activité sur l’île de Moorea s’appuie essentiellement sur le tourisme et les activités sportives. Elle demeure assez réduite, les offres d’emploi étant en rapport. On y fait vite le tour des principales activités proposées sauf à y avoir un emploi ou une activité soutenue comblant en grande partie vos journées.

Choisir d’habiter au 1er juillet sur le sud de Tahiti (Taravao) nous permettra de gommer quelque peu ces contraintes.

Cependant depuis notre installation en Polynésie, nous avons rencontrés sur l’île des métropolitains retraités depuis plus de dix ans, des chefs d’entreprise français ayant pignon sur rue.

Surprenant, ils jettent l’éponge et retournent pour la plupart en France ou en Europe du Sud confrontés à un isolement familial et amical devenu avec le temps insupportable et une activité de loisirs quasi redondante.

Si les Tahitiens sont chaleureux et d’une gentillesse extrême, le mélange reste difficile, sans doute sur le fond une question de pudeur locale.

Art tahitien

Vous envisagez de vous installer au Portugal, pourquoi ? Pensez-vous que vous y serez plus heureux ?

 

Comme évoqué au tout début de cet entretien, le Portugal était notre premier choix. Il est difficile de dire de façon abrupte si nous y serons plus heureux sauf à l’expérimenter.

Nous avons déjà pratiqué le Portugal en villégiature. La vie y est telle qu’il y avait toujours quelque chose à faire, le climat du sud restant particulièrement clément.

Retraite en Polynésie danse
Les hautes valeurs développées par les Portugais sont latines. La vie au quotidien est, comparée à la Polynésie, intense. J’ai de plus fréquenté la communauté portugaise en France durant quinze années en qualité d’organiste liturgique.

Les échanges avec les Portugais m’ont laissé des souvenirs impérissables et rejoint totalement notre approche des Tahitiens quant à leur gentillesse, leur bonté d’âme et leur sens de l’accueil. Bref, nous avons adoré pour de multiples raisons. En final, la distance et l’isolement familial ne seront plus un frein. (Une heure trente d’avion de Faro vers la métropole). On pourrait presque dire, ce soir, on vient dîner.

check-list retraite à l'étranger

Les démarches pour partir vivre à l’étranger sont lourdes.

Afin de ne rien oublier et de ne pas faire d’erreur qui pourraient vous coûter cher, nous vous recommandons d’utiliser la chek-list de la retraite à l’étranger (à télécharger gratuitement)

Comment pensez-vous vous organiser pour vous y installer ?

Nonobstant, tout projet d’une telle envergure nécessite une phase d’analyse et de préparation conséquente à ne pas négliger, l’envers de la carte postale en quelque sorte ou la face cachée de l’iceberg, bien qu’en Polynésie la rencontre est plus qu’improbable 😊.

Le switch se fera vraisemblablement au début de l’automne 2021 (LLD sur 4 ans du véhicule en Polynésie se terminant en juillet 2021 et indemnités trop conséquences en cas de rupture anticipée du contrat)

retraite en polynésie
Une certaine assise financière apparaît également opportune pour ce nouveau projet pour laquelle il convient de thésauriser sur les 3 années à venir.

Même si cela peut surprendre, ancienne déformation professionnelle oblige, ce projet s’implémentera sous méthodologie Agile. Il pourrait quasiment faire l’objet d’un rapport fort volumineux, le principal étant qu’un maximum de steps et d’indicateurs restent dans le vert quant à la décision finale.

A ce jour, nous consolidons et trions une grande quantité d’informations via la toile qui est une mine. Il est envisagé si ce projet obtient un « Go » final de passer néanmoins par une location saisonnière avant de nous fixer définitivement. Rien de tel que le vécu.

 

Quels sont les meilleurs souvenirs que vous garderez de votre retraite à Tahiti ?

Sans doute possible, la gentillesse immodérée des Polynésiens, leur culture et leur philosophie de la vie riche d’enseignements loin de nos préoccupations de métropolitains, la beauté des paysages, la mer.

Pour conclure, cela aura été une superbe expérience.

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.
N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !

Les derniers articles  :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!