Quel coût de la vie à Bali pour votre retraite ?

Mis à jour en 2018

Quand on sait que la salaire minimum balinais n’est que d’une centaine d’euros par mois, on comprend facilement que le coût de la vie à Bali est très bas. Vous pouvez espérer réduire votre budget de 50% à condition de consommer suffisamment « local » …!

1€ = environ 16 000 IDS (Roupies indonésiennes)

coût de la vie à Bali

Le coût de la vie à Bali varie fortement selon que l’on consomme local ou importé

 

  • Bali est un haut lieu du tourisme mondial. Les étrangers profitent de services et prestations haut de gamme, tandis que la population locale, rongée par la pauvreté, se nourrit et se loge avec très peu d’argent.
  • Vous ne pourrez profiter du faible coût de la vie à Bali qu’à condition de sortir des zones les plus touristiques et de vous concentrer sur les produits directement issus de l’île.

Négocier pour dépenser moins…

 

Pour acheter au juste prix, vous devrez négocier les prix afin d’éviter de payer les tarifs « spécial touristes ».

Certains d’entre vous ne sont pas à l’aise avec cette pratique, sachez toutefois que négocier à Bali n’est pas désagréable car les balinais restent toujours aimables et souriants.

 

Manger à Bali c’est bon et pas cher…!

 

Les produits locaux sont très bon marché grâce au faible coût de la main d’œuvre et au climat propice à toutes les formes de culture.
Pour vos fruits et légumes achetés sur les marchés locaux , comptez 5 à 7€ par personne et par semaine.

Les prix des produits carnés comme le jambon et le poulet…achetés en supermarché, sont proches de ceux de la France, tandis que le poisson acheté sur le marché ne coûte que quelques euros par kilo.

Avec les restaurants traditionnels, appelés Warungs et situés hors des zones les plus touristiques, vous vous offrirez des repas à 2€.… Pour des repas comprenant des plats occidentaux la note sera plus salée : 5€, 10€ et plus…

 

L’immobilier à Bali est très attractif mais vous ne pourrez pas en acquérir la pleine propriété…

 

>> TOUT SAVOIR sur l’immobilier à Bali

 

De faibles charges fixes pour votre logement

 

En moyenne, vous devrez dépenser 40€ par mois pour l’eau, l’électricité et le gaz de votre logement. Ce faible niveau de dépenses s’explique notamment par le fait que vous n’aurez pas besoin de chauffer votre maison…! Si vous êtes en revanche gros consommateur de climatisation, la note pourrait gonfler…

 

Des services à la personne très accessibles

 

En vivant à Bali vous profiterez de l’accès facile à la main d’œuvre : femme de ménage, jardinier, cuisinier…
Un employé à plein temps ne vous coûtera que 100 à 150€ / mois.
Vous offrir les services d’un employé de maison, appelé un Pembatu, est fortement recommandé car cela vous évitera des ennuis avec l’administration locale (Banjar) qui veille à ce que les étrangers contribuent au développement économique du pays.

Un budget variable pour vos transports

 

A Bali, on se déplace essentiellement en scooter, avec tous les risques associés… Pour vos débuts sur place, vous serez sûrement amené à en louer un à 50€/mois.

Sur l’île, l’essence est moins taxée qu’en France et donc nettement moins chère : comptez 0,6€ du litre.
Se déplacer en taxi est très économique : de l’ordre de 5€ pour 10 km
Bien entendu, dans votre budget transport il vous faudra compter vos allers-retours vers la France, qui en moyenne, s’élèveront à 750€ pour Paris.

 

Pas de baisse de budget à espérer côté internet et téléphonie

 

La France est parmi les pays les moins chers du monde pour l’accès à internet et la téléphonie mobile.
A Bali, vous devrez comptez de 40 à 50€ par mois pour votre offre triple play (internet fixe, TV, et téléphonie fixe) avec une qualité qui laisse à désirer puisque l’Indonésie est classée parmi les pays les moins performants en termes d’internet.

En synthèse, votre coût de la vie à Bali sera très inférieur à celui de la France, toutefois les économies que vous pourrez réaliser dépendront de vos habitudes de vie !

Les derniers articles sur la retraite à l’étranger :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!