Partir vivre sa retraite en Thaïlande, à Bali, au Viêtnam…, les médias en parlent régulièrement et de plus en plus de personnes y pensent. C’est peut-être votre cas d’ailleurs ?…

Il est vrai que c’est tentant…pour 4 principales raisons : 

  1. L’air et la mer sont chauds toute l’année
  2. Les paysages sont magnifiques,
  3. Les habitants sont très accueillants
  4. Le coût de la vie est particulièrement bas. Si vous vivez à la mode locale, vous pourrez doubler, voire tripler votre pouvoir d’achat.


Mais prendre sa retraite en Asie, ce n’est pas si simple lorsque l’on est Français et certains en ont fait l’amère expérience.

Découvrez si vous faites partie de ceux qui seront épanouis en prenant leur retraite sur ce continent qui regorge de merveilles.

Séjourner dans un pays ou y vivre, cela n’a rien à voir…

Lorsque vous êtes en vacances, l’environnement a été adapté à vos attentes de touristes. Votre hôtel ou votre maison d’hôtes propose un confort à l’occidental. 

Les repas qui vous sont proposés tiennent compte de vos goûts (moins d’épices, une carte avec des plats internationaux…). 

Le personnel est formé à l’accueil des visiteurs et parle anglais, voire français.

retraite en Thaïlande

En vivant sur place, vous allez être confronté à la réalité du pays

Vous serez confronté à sa population 

  • qui est loin de toujours parler l’anglais (pour le français, il faut oublier),

  • qui ne connaît pas les différences culturelles entre leur pays et le nôtre et qui de toute façon n’a pas à s’y habituer puisqu’elle est chez elle…

  • et qui, compte-tenu de sa pauvreté, pourra dans certains cas vous voir comme un portefeuille ambulant… En Thaïlande le wasa (étranger) est toujours considéré comme tel.

Vous serez confronté aux pratiques locales qu’il vous faudra évidemment accepter même si elles ne vous conviennent pas :

  • La pollution dûe à la circulation dense de véhicules polluants et à l’absence de système de traitement des déchets au point qu’ils soient tout simplement « balancés » par les fenêtres à certains endroits. Il s’agit de pratiques courantes à Bali et la notion de respect de l’environnement est encore largement méconnue en Asie.

  • La corruption de la police et des administrations qui vous ciblera particulièrement, car vous serez perçu comme un riche… Au feu rouge, les policiers vous demanderont de petites sommes et vous feront perdre au moins une heure si vous faites de la résistance. 

  • La conduite sauvage et dangereuse : le non-respect des priorités, la loi de la jungle et le tort donné aux blancs en cas de litige… 

retraite en Thaïlande

Vous serez confronté aux différences culturelles

    • L’inexistence de la notion de retard, car là-bas la ponctualité, on ne connaît pas 

    • Le fait de devoir négocier pour tout… ou bien de payer bêtement le prix fort.

Vous serez confronté aux conditions de vie locales qui pourront être très différentes de celles que vous avez connues jusqu’à présent.

  • Standards de construction bien inférieur aux nôtres

  • Notions d’hygiène plus sommaires…

  • Animaux exploités et souvent maltraités

Vous ne serez jamais complètement intégré en Asie, sachez-le.

Même au bout de 20 ans sur place, vous serez toujours considéré comme un étranger 

 

  • Vous ne serez jamais propriétaire d’un terrain, car c’est réservé aux personnes qui ont la nationalité du pays.

  • Si vous dérapez, la police et la justice vous en feront payer le prix fort, et souvent plus élevé que pour les locaux.

  • Vous serez confronté à la lourdeur répétée de l’administration pour obtenir et conserver vos titres de séjour.

Retraite à Bali

Il sera difficile de vous faire des amis parmi les locaux

Vous aimeriez vous intégrer et être ami avec des habitants de votre quartier ? Ce ne sera pas simple, car vous serez confrontés à 3 freins majeurs 

  • La barrière de la langue bien sûr,

  • Les différences de niveau social et de richesse qui empoisonneront les relations

  • Les différences comportementales qui susciteront des incompréhensions


En ce qui concerne les Français et les Thaïlandais, voici concrètement ce qui résulte des différences culturelles :

retraite en asie

Pour les Français, les Thaïlandais, manquent de franchise en raison de leur volonté de ne pas contredire ni froisser leur interlocuteur. Ils sont également susceptibles et manquent de rigueur… A contrario, ils ont des côtés très positifs : leur sourire quasi-permanent mais qui peut aussi être un masque trompeur…, leur gentillesse et leur zen attitude !

Pour les Thaïlandais, l’impatience et l’irritabilité des Français sont difficiles à accepter. Ils sont souvent perçus comme arrogants mais ils apprécient notre côté sympathique et bien éduqué (généralement). 

check-list retraite à l'étranger

Les démarches pour partir vivre à l’étranger sont lourdes.

Afin de ne rien oublier et de ne pas faire d’erreur qui pourraient vous coûter cher, nous vous recommandons d’utiliser la chek-list de la retraite à l’étranger (à télécharger gratuitement)

Alors, prendre sa retraite en Asie, c’est pour qui ?

Malgré tous les points « délicats » que nous venons d’évoquer, n’oublions pas que vivre en Thaïlande, à Bali au Vietnam aux Philipinnes… peut procurer beaucoup d’avantages.

En schématisant, on peut définir 4 grands profils de personnes qui pourront être très heureuses en s’installant en Asie pour leur retraite. 

L’Asie, c’est fait pour qui : 

 

  • 1 – Pour les hommes qui ont envie de trouver facilement une femme, car rien de plus aisé là-bas, mais attention, l’aventure n’est pas si évidente pour autant…et là encore les déconvenues peuvent être nombreuses…

retraite en Thaïlande
  •  2 -Pour ceux qui ont découvert la culture du pays en profondeur et qui en sont tombés amoureux en séjournant longuement hors des sentiers touristiques et en s’intéressant de près à ses habitants.

  •  3 – Pour ceux qui comptent vivre en communauté. Oui, on peut penser du bien ou du mal de ce type de mode de vie, mais il est certain que si votre objectif est de vivre entre Français, dans une communauté suffisamment importante, alors forcément vous serez moins impacté par les différences culturelles et votre retraite en Asie se passera d’autant mieux. Attention toutefois à la difficulté à vivre dans « un microcosme » dont on a vite fait le tour.

  • 4 – Pour ceux qui ont une « vraie raison » de choisir l’Asie, comme par exemple l’envie profonde de vivre en bordure d’eaux turquoise pour s’adonner à une passion (plongée, pêche, nage quotidienne…). Seule l’Asie leur donnera cette possibilité à un coût aussi faible

Bien sûr, si vous n’êtes pas dans ces situations, vous pouvez quand même tenter l’aventure de la retraite en Asie, mais c’est un choix audacieux.  

Allez-y par étape, en faisant des séjours de plus en plus longs, avant de vous décider « définitivement » pour un des magnifiques pays d’Asie. 

Pour en savoir plus, lisez l’article d’un retraité Français ayant vécu en Thaïlande : https://www.deridet.com/La-retraite-doree-a-Koh-Samui_a3776.html.  

Il en est revenu et nous a fait part de sa vie sur 4 continents :

LIRE l’interview de Guy 

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !

Les derniers articles  :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!