Immobilier en Espagne : la crise est terminée, les prix augmentent progressivement

Mis à jour en 2018

Immobilier en Espagne

L’Espagne en a terminé avec sa crise immobilière

 

  • Fin 2007, sous l’effet de la crise mondiale et de l’éclatement de la bulle immobilière, le prix de l’immobilier en Espagne entamait une impressionnante chute de 30%.
  • Depuis 2014, les prix remontrent progressivement sur fond de reprise économique, mais aussi de spéculation immobilière dans les zones les plus touristiques.
  • L’augmentation des prix de l’immobilier en Espagne ces dernières années aura été plus forte que celle de la moyenne de la zone euro.

Les hausses de prix immobilier sont particulièrement marquées dans les zones touristiques

 

La demande touristique est en constante progression en Espagne (75 millions de visiteurs en 2016). Le pays devrait devenir la 1ère destination touristique mondiale dans les prochaines années et cela n’est pas sans conséquence sur le prix de l’immobilier.

Les régions d’Espagne qui ont connu les plus fortes hausses ces dernières années sont celles de Madrid (+8,6% en 2016), de la Catalogne (+7% en 2016), des Baléares et de Valence.

Barcelone, visitée chaque année par 30 millions de touristes, est la cible d’investisseurs qui achètent des biens en centre-ville, faisant ainsi grimper les prix et poussant certains habitants à s’installer en périphérie.

La municipalité à décider d’endiguer le phénomène de hausse des prix en cessant en 2017 de délivrer les licences touristiques permettant les locations saisonnières.

Le prix de l’immobilier en Espagne reste toutefois très compétitif par rapport à la France

 

Les prix en Espagne ne sont pas remontés à leur niveau précédant la crise. Se loger à des prix acceptables dans les métropoles espagnoles ou dans les petites villes du bord de mer est possible.

Vous pourrez ainsi profiter pour votre retraite en Espagne d’un logement plus spacieux, mieux situé et avec plus de 300 jours de soleil par an !

Pour 200 000€, vous avez : 

Source : Deloitte

Même si le prix moyen de l’immobilier en Espagne est bas, les variations entre villes et entre quartiers sont très fortesAinsi, à Barcelone, les prix moyens varient de 3000€ dans le quartier de Horta-Guinardo à 6000€/m² dans celui de l’Eixample.

 Acquérir un logement en Espagne n’est pas si facile…

 

En tant que français, vous pourrez acheter un appartement ou une maison en Espagne, mais cela sera plus compliqué qu’en France.

Vous devrez avoir obtenu au préalable un numéro d’identification étranger (NIE), fourni par la direction générale de la police et vous devrez être assisté d’un avocat ou d’un conseil spécialisé. Cela n’est pas obligatoire, mais nous vous le recommandons vivement afin de sécuriser votre opération.

Comme en France, vous serez dans un premier temps amené à signer un compromis de vente (El Contrato de Arras – El Contrato de Compraventa) puis l’acte de vente devant notaire (La Escritura Publica)

Les derniers articles sur la retraite à l’étranger :

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

Le match de la retraite : Ile Maurice ou Bali ?

L’Ile Maurice et Bali ont en commun d’être des îles paradisiaques qui attirent de plus en plus de retraités français.
Mais au-delà des images de cartes postales, ces destinations ne présentent pas les mêmes avantages…

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!