Le système de santé en Thaïlande : plutôt performant et accessible

Mis à jour en 2018

sante en Thaïlande
Bien que la Thaïlande fasse partie des pays émergents, son système de santé est de bon niveau. En tant que retraité expatrié, vous fréquenterez probablement les hôpitaux privés qui seront à même de vous prendre en charge pour de simples consultations comme pour des problèmes plus graves.

Que « vaut » le système de santé thaïlandais ?

 

  • Vous envisagez de vivre votre retraite en Thaïlande, et vous vous interrogez naturellement sur l’accès et la qualité des soins dont vous pourrez bénéficier sur place. Soyez rassuré, la qualité du système de santé thailandais est bonne et elle est en constante progression.
  • Les soins dans le secteur public sont de qualité et cela se traduit par un espérance de vie élevée pour la population thaïlandaise, comparativement aux autres pays émergents. Dans le privé, vous trouverez des hôpitaux reconnus internationalement, avec un bon rapport qualité-prix et avec une partie du personnel parlant à minima l’anglais.
  • Le tourisme médical s’est fortement développé en Thaïlande et notamment dans le domaine de la chirurgie dentaire. La qualité des soins est au rendez-vous avec des prix inférieurs à ceux des pays occidentaux. Koh Chang, île située près de la frontière du Cambodge est devenue un des hauts lieux du tourisme dentaire.
  • La médécine de ville avec des médeçins libéraux telle que nous la connaissons en France n’existe pas vraiment. Les consultations et soins ont lieu dans les hôpitaux.

 

Comment seront pris en charge mes frais de santé en Thaïlande ?

 

Il n’existe pas de convention de sécurité sociale entre la France et la Thaïlande, aussi pour bénéficier d’une couverture maladie durant votre retraite en Thaïlande vous devrez :

  • adhérer au régime thaïlandais
  • ou adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) si vous avez la nationalité française ou si vous êtes ressortissant de la communauté européenne et que vous respectez certaines conditions.
  • ou encore souscrire une assurance complète auprès d’une compagnie privée.

Si vous optez pour la CFE vos soins seront remboursés sur base du barème de la sécurité sociale française. 

 

Quelles seront mes cotisations ?

 

  • Si votre résidence fiscale n’est plus établie en France (voir la page fiscalite en Thaïlande, vous ne serez plus redevable de la CSG, de la CRDS et de la Casa (Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie)
  • Vos cotisations santé seront celles de la Caisse des français à l’étranger (CFE) et elles seront directement prélevées sur votre pension de retraite française : 3,2% sur la pension de base, 4,2% sur la pension complémentaire et 7,1% pour ce qui concerne les retraites d’un régime de travailleur indépendant ?
  • Vous devrez vous acquitter de frais supplémentaires si vous complétez votre couverture médicale à l’aide d’une mutuelle.

 

 

Pour tout renseignement complémentaire sur le système de santé en Thaïlande

Adressez-vous au CLEISS (Centre les Liaisons Européennes et internationales de Sécurité Sociale).

 

Les derniers articles sur la retraite à l’étranger :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!