Les retraités installés à l’étranger vous le diront…

 

Ils ont manqué de beaucoup de choses à leur arrivée dans le pays !

Ils avaient leurs habitudes en France : lui raffolait des fromages du terroir et ne pouvait pas se passer de son Nespresso du matin, tandis qu’elle, ne jurait que par ses fameux biscuits au miel et son shampoing Schwarzkopf qui était le seul à lui faire des cheveux soyeux.

supermarché retraite à l'étranger

Et puis, en consommateurs avertis, ils fouillaient les rayons des supermarchés pour y trouver les produits les plus sains et au meilleur rapport qualité prix. Ils avaient le choix entre 10 marques différentes et ils ne réalisaient pas la chance que c’était !

Au moment de leur installation à l’étranger, de nombreux produits leur ont manqué, mais aussi la ponctualité, la qualité de service, l’hygiène et l’accessibilité des soins…dont ils bénéficiaient en France.

Ils ont du s’adapter, suivre les pratiques locales et apprécier les nouveautés que leur offrait leur nouvel environnement…et enfin savourer le défi de remplacer ou de contourner les choses qu’ils auraient voulues…mais qui n’étaient pas là !

Serez-vous capable vous aussi de vous adapter à votre nouvelle vie à l’étranger ?

Pour le savoir, soyez honnête avec vous-même et réfléchissez aux choses dont vous avez réellement besoin pour être heureux et demandez-vous ce que vous feriez si vous ne pouviez pas les trouver dans votre nouveau pays…

 

 Comment faire cette analyse ? Procédez en 2 étapes :

salon retraite étranger

ETAPE 1 – Faites le tour de votre appartement ou de votre maison et identifiez ce qui compte le plus pour vous.

Votre tablette et votre smartphone connectés en haut débit ? Votre installation home cinéma écran géant ? Votre robot ménager dernier cri ? Votre matelas qui est le seul qui vous convienne ? Votre aquarium ? Votre potager ? Vos clubs de golf ?

Imaginez que vous ne les avez plus. Que ressentez-vous ? De la frustration ? De l’agacement? Ou simplement le besoin d’avoir du temps pour vous faire à leur absence ?

formage retraite étranger

Etape 2 – Faites de même avec vos courses et identifiez ce qui vous est indispensable.

Des tablettes de chocolat ? Du fromage ? Votre lait frais demi-écrémé ? Des brochettes de qualité ? De la baguette fraîche ?  Votre pâte à tartiner ? Votre lessive et son fameux adoucisseur ? Du bon vin ? Votre dentifrice préféré ?

Imaginez que lorsque vous vous lèverez demain matin, vous monterez dans un avion et vous vous envolerez pour vivre de façon permanente dans un pays étranger et que vous n’aurez plus accès à ces choses là-bas, ou que du moins, pour les avoir, il vous faudra faire des dizaines voire centaines de kilomètres ou les faire importer et qu’ils vous coûteront 3 fois plus chers qu’en France !

 

Face à cette situation, il y a deux types de personnes :

 

  • celles qui vont rester dans la frustration et pour qui les manques vont rester ancrés au point de gâcher le plaisir de leur nouvelle vie

  • et celles qui vont chercher des solutions de remplacement et s’y adapter avec le sentiment que rien ne leur est complètement indispensable. On pourrait les appeler les « flexi-retraités » 😉
marché retraite étranger

S’ils ne peuvent pas trouver leur sauce préférée, ils vont s’amuser à en fabriquer une à partir des ingrédients sur place.

Si leur internet est très lent, ils ne vont plus l’utiliser que pour les choses indispensables et se libérer des usages qui n’avaient finalement que peu d’intérêt…!

S’ils rencontrent des difficultés à effectuer les tâches administratives en raison de la barrière de la langue et d’une administration poussive, ils vont les réduire au strict minimum, les déléguer, ou se laisser plus de temps pour les accomplir.

meditation retraite étranger

Et ils vont également s’intéresser à toutes les possibilités offertes par leur nouveau pays.

Certains vont se mettre à pratiquer une danse locale, d’autres, à jouer d’un instrument du pays, à découvrir un jeu populaire, à méditer, à produire ses propres fruits exotiques, à apprendre la langue de la région, à découvrir son environnement en randonnant….

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur le bouton « J’aime » ci-dessous pour aimer la page Facebook de Globesenior.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page !

Les derniers articles  :

Une retraite sportive en Algarve !

Partir vivre sa retraite au Portugal ne signifie pas nécessairement se la couler douce. Là-bas, on peut y pratiquer tous les sports dans des conditions optimales toute l’année.

Les 12 idées reçues à oublier sur la retraite à l’étranger

La retraite à l’étranger véhicule des tas de clichés et certains nous arrangent bien lorsque l’on n’ose pas se lancer. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ?   1 - Il faut être riche pour pouvoir prendre sa retraite au soleil  Vous avez déjà eu...

error:
retraite etranger

Oups, désolé de vous déranger, mais c'est important de rester informé.

En recevant 1 fois par mois des conseils, actualités et témoignages.

You have Successfully Subscribed!