L’Espagne est toujours l’un des pays les plus populaires auprès des retraités qui veulent profiter de leur retraite au soleil. Des Baléares et des Canaries, îles idylliques, à la côte reposante de l’Andalousie, il existe d’innombrables endroits où vivre en Espagne après avoir atteint l’âge de la retraite. Mais comment pouvez-vous toucher votre pension en Espagne ? Nous avons résumé ici tout ce que vous devez savoir.

Pourquoi passer votre retraite en Espagne ?

L’Espagne est une destination très populaire auprès des retraités étrangers, principalement en raison de son climat tempéré toute l’année et de son coût de la vie relativement bas. En outre, les prix de l’immobilier dans de nombreuses régions d’Espagne sont inférieurs à la moyenne de la plupart des pays européens, de sorte que l’achat d’une maison ou d’un appartement en copropriété en Espagne peut être une option bon marché.

Quel est le meilleur endroit pour vivre en Espagne ?
Certains des endroits les plus abordables et offrant la meilleure qualité de vie se trouvent sans aucun doute sur la côte espagnole :

Majorque
Alicante et Costa Blanca
Ténériffe
Malaga
Costa Brava
Dans ces endroits, il existe de nombreux complexes résidentiels privés (en espagnol « urbanizaciones ») avec des magasins, des terrains de golf et des installations de loisirs.

Qui peut prendre sa retraite en Espagne ?


L’âge légal de la retraite en Espagne est de 65 ans pour les hommes et les femmes. Toute personne ayant cotisé au fonds de pension espagnol pendant au moins 36 ans a droit à une pension de retraite complète. Toute personne ayant exercé une activité professionnelle pendant au moins 15 ans et ayant été soumise à la sécurité sociale obligatoire recevra une pension partielle.

Lire:  Cout de la vie en Espagne

Si vous avez versé vos cotisations de retraite dans un autre pays de l’UE, elles seront créditées sur le montant de la retraite espagnole. Les ressortissants non espagnols qui travaillent depuis longtemps en Espagne et qui ont versé des cotisations de retraite dans plusieurs pays doivent s’adresser à l’Instituto Nacional de la Seguridad Social (INSS). Vous trouverez ici de plus amples informations sur la manière de percevoir votre pension en Espagne.

Fiscalité des retraites en Espagne


Quiconque est assujetti à l’impôt en Espagne doit y payer l’impôt sur ses revenus. Cela inclut les revenus provenant de pensions ou de fonds de pension. Les pensions privées doivent être imposées en Espagne, de même que les pensions d’État, qui sont souvent imposées dans le pays de résidence. Les citoyens français en Espagne doivent payer l’impôt sur le revenu espagnol IRPF sur leurs pensions d’État en Espagne.

Les soins de santé en Espagne


Le système de santé espagnol est réputé pour sa qualité et son professionnalisme. Il offre des soins médicaux gratuits aux étrangers des pays de l’UE et aux citoyens espagnols. Néanmoins, il est toujours conseillé aux citoyens de l’UE d’avoir leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) sur eux à tout moment lorsqu’ils se trouvent en Espagne.

Héritage en Espagne


Si vous possédez une propriété en Espagne ou si vous y vivez depuis plus de 5 ans, vous devriez envisager de faire un testament dans ce pays. Les étrangers sans résidence espagnole peuvent choisir librement d’appliquer les lois et les impôts de leur pays d’origine ou de l’Espagne à leurs biens hérités.

Lire:  Le Portugal contre l'Espagne : Quel pays convient le mieux à votre voyage ?

La loi espagnole sur les successions stipule que les veuves, les enfants et les parents doivent recevoir une partie de la succession, indépendamment de ce qui est stipulé dans le testament. Cette disposition est également appliquée lorsque le défunt ne laisse pas de testament.

Les citoyens avec et sans résidence en Espagne qui héritent de biens en Espagne sont traités sur un pied d’égalité en ce qui concerne les droits de succession (Impuesto sobre Sucesiones y Donaciones – ISD) et sont imposés progressivement en fonction de leur valeur. Il existe certaines exceptions pour les mineurs, les personnes handicapées et d’autres facteurs atténuants. Il convient de noter que ces règles s’appliquent au niveau national, mais il peut y avoir des règles différentes dans la région où vous vivez. Il est donc toujours conseillé de consulter un avocat spécialisé.