Quand un enfant est conçu hors mariage, des doutes peuvent planer sur la paternité. En effet, il n’est pas rare qu’une mère ne sache pas réellement qui est le père biologique de son enfant. Fort heureusement, il existe un recours fiable dans ce cas : le test de paternité. Utilisé depuis longtemps pour résoudre les conflits familiaux, ce type de test ADN permet de balayer tous les doutes sur les liens biologiques. 

A quoi sert un test de paternité ? 

Les tests génétiques peuvent être utilisés à différentes fins, notamment à connaître ses prédispositions à certaines maladies génétiques, à retrouver ses origines ou encore à connaître l’identité du père de son enfant. Dans ce dernier cas, le test de paternité est à privilégier. Voici les principales raisons pour le réaliser : 

Contestation ou reconnaissance de paternité

Les résultats d’un test de paternité ont une valeur juridique. Selon qu’ils soient positifs ou négatifs, ils permettront d’engager une action judiciaire plus sereinement. En effet, la preuve génétique permettra au père de jouir de ses droits parentaux ou au contraire, de se défaire de ses responsabilités vis-à-vis d’un enfant qui n’est pas le sien. 

Lever un doute sur la paternité

Si la mère a eu des relations intimes avec différents hommes au moment où l’enfant a été conçu, il se peut qu’elle-même ne connaisse pas l’identité du père. Dans ce cas, le résultat du test lui apportera des réponses. 

Lire:  Calendrier electronique senior : une aide pratique à domicile

Identification d’un enfant

Si un enfant a longtemps été séparé de ses parents pour cause d’enlèvement ou de disparition, le test de filiation naturelle servira à confirmer son identité. 

Comment faire un test ADN de paternité ? 

Un test de paternité se réalise de deux façons : 

  • Par comparaison de sang
  • Par identification des empreintes génétiques. 

Faire un test ADN sur europaternité.fr consiste généralement à prélever des échantillons de salive pour en recueillir des marqueurs génétiques. L’objectif est de trouver des ressemblances entre l’empreinte génétique de l’enfant et de son présumé père. Dans les laboratoires d’analyse ADN, le niveau de précision fourni est de 99,99%. 

Le test de paternité légal

Pour pouvoir réaliser un test de paternité sur le sol français, il faut saisir le juge du tribunal de grande instance. Lui seul dispose de l’autorité pour ordonner la réalisation de ce type de test. D’ailleurs, toute démarche en-dehors de la procédure judiciaire est passible d’une amende. 

Le test de paternité sur internet

Il est possible de réaliser les prélèvements d’ADN à domicile grâce aux kits de test ADN. Tout ce que vous avez à faire dans ce cas, c’est de commander votre kit que vous retournerez au laboratoire après avoir recueilli l’échantillon de salive. Cette démarche est moins coûteuse et plus rapide que le test de paternité légal car les résultats sont délivrés sous quelques jours ouvrables. D’ailleurs, si vous vous demandez comment faire un test adn origine, le procédé est plus ou moins le même.  

Est-il possible de faire un test de paternité pendant la grossesse ? 

La recherche de paternité peut être entamée avant la naissance d’un enfant. On procède pour cela au test prénatal. Pour ce faire, on réalise une prise de sang sur la mère, contenant l’ADN fœtal, que l’on comparera ensuite à l’ADN du père supposé. Cette recherche ADN est plus complexe que le test de paternité standard, mais reste tout aussi fiable. De ce fait, elle est aussi plus onéreuse. 

Lire:  4 principaux avantages bien-être de l’eau de source

Il existe une méthode ancienne plus invasive, appelée amniocentèse, qui consiste à prélever des villosités à travers le col de l’utérus. Toutefois, elle a été délaissée au profit de la prise de sang car elle présente un risque pour l’enfant à naître et pour la mère.  

2