Comment s’assurer contre la dépendance ?

Category: Finance 2

La dépendance se manifeste généralement chez les personnes âgées. Celles-ci éprouvent de grandes difficultés à s’en sortir financièrement. Si vous-même ou un parent êtes concerné par cette situation de dépendance, voici les solutions de protection que vous pourriez envisager.

La dépendance : généralité à savoir

La dépendance désigne l’état d’une personne qui ne peut pas, seule, accomplir certains actes de la vie quotidienne. Il ne faut toutefois pas assimiler cet état au handicap. En effet, la dépendance provient d’une perte d’autonomie intellectuelle, psychique ou physique due au grand âge. Sur slis.fr, vous découvrirez des articles traitant des deux notions.

Il faut savoir que la situation de dépendance génère des dépenses que le revenu des retraités ne peut intégralement couvrir. Ces charges sont par exemple relatives au fait :

  • d’engager une aide à domicile pour la personne dépendance
  • de la placer dans une résidence pour séniors
  • ou d’aménager son domicile pour l’adapter à son état.

Selon l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE), le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie pourrait atteindre 4 millions d’ici 2050. Heureusement qu’il existe pour celles-ci des moyens pour s’assurer contre la dépendance.

Souscrire à une assurance dépendance

Les assureurs proposent un contrat de prévoyance individuel auquel il est possible de souscrire pour le financement de ses dépenses non couvertes. Avec ledit contrat, l’assuré perçoit une prestation lorsqu’il devient dépendant. La prestation est versée sous la forme de capital ou de rente mensuelle.

Lire:  La préparation de la retraite concerne les actifs de tous les âges

Dans le cadre d’un contrat d’assurance dépendance, la personne en situation de perte d’autonomie peut bénéficier de services complémentaires. Il peut s’agir d’un accompagnement psychologique ou d’une assistance à domicile, entre autres. Pour bénéficier de ses prestations, l’assuré doit régulièrement verser des cotisations dont le montant dépend de son âge au moment de la souscription.

Lorsque l’âge est avancé, le risque de dépendance est déjà présent. En conséquence, la cotisation sera élevée. Aussi est-il que généralement, les assureurs n’acceptent pas de souscripteur à partir de 75 ans. Le niveau de rente et la forme de dépendance (partielle ou totale) peuvent également déterminer le montant de la cotisation à payer.

Avant de bénéficier des prestations prévues, l’état de dépendance doit être constaté par un médecin choisi par la maison d’assurance ou le médecin traitant. Il faut toutefois savoir que lorsque l’assuré garde son autonomie jusqu’à sa mort, les cotisations versées seront gardées par l’assureur et ne feront pas partie de sa succession.

Si vous n’aviez pas pensé à la souscription d’une assurance et que l’état de dépendance est actuellement manifeste, il existe une dernière solution.

Monter un dossier d’allocation personnalisée d’autonomie

Versée par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, l’allocation personnalisée d’autonomie est une aide étatique au profit des personnes âgées en perte d’autonomie. Grâce à cette prestation, celles-ci pourront facilement couvrir les charges liées à leur maintien à domicile ou hébergement dans un établissement spécialisé.

Le montant de l’APA dépend du degré de dépendance et des ressources du bénéficiaire. Depuis janvier 2022, le montant mensuel maximal de la prestation est compris entre 705 euros et 1 807 euros. Cette somme, majorée de leurs propres ressources, permettra aux personnes dépendantes de traverser au mieux cette étape de leur vie.

Lire:  La préparation de la retraite concerne les actifs de tous les âges

Si vous êtes dépendant, n’hésitez pas à retirer le formulaire d’APA, joindre les documents justificatifs et envoyez votre dossier à l’adresse mentionnée au formulaire. Pour éviter les tracas administratifs, confiez votre dossier à un professionnel.

Related Articles