Pourquoi préférer la SCI de location pour vos investissements immobiliers à Paris ?

Category: Immobilier 6

Dans l’univers de l’immobilier, plusieurs investisseurs préfèrent de plus en plus opter pour la société civile immobilière (SCI). Ils considèrent ce régime comme la solution la plus efficace et la plus flexible pour la constitution et la gestion de leur patrimoine immobilier. Ceci, qu’il s’agisse d’un achat à plusieurs, de la prévention de la transmission d’investissements immobiliers ou même pour les achats sans mariage. Vous vous interrogez certainement sur les raisons qui permettent de soutenir cette position. Dans cet article, nous vous éclairons davantage sur les atouts de la SCI pour les investissements immobiliers sur Paris.

Possibilité d’investissement ou d’achat à plusieurs

Lorsque l’on parle d’une société civile immobilière, il faut comprendre que cela implique au minimum deux associés. L’un des avantages que procure la SCI est donc la possibilité de réaliser des investissements immobiliers à plusieurs. Vous pouvez effectuer des achats de biens immobiliers avec votre conjoint, avec un collègue, avec votre mère ou même avec une personne inconnue. C’est un régime grâce auquel la revente est plus aisée puisque vous n’aurez qu’à revendre vos parts de SCI au moment opportun. Lorsqu’un divorce intervient ou qu’il y a mésentente entre les associés, ce ne sont pas des morceaux de l’immeuble qui sera vendu, mais des parts de SCI. Le concept de départ étant de tirer profit de l’union entre les associés pour réaliser de plus gros investissements tout en répartissant les risques.

Lire:  Conseils pour trouver un logement

Allègement de la fiscalité sur les revenus locatifs

En investissant dans l’immobilier à travers une SCI, vous vous offrez la chance de bénéficier du régime d’imposition sur les sociétés. Ce dernier est en réalité un excellent moyen de capitalisation dans le secteur immobilier. Grâce à cet avantage indéniable, vous pouvez alors employer une partie des revenus locatifs comme investissement. Par conséquent, vos fiscalités sur les revenus locatifs connaitront une réduction. Ceci concerne surtout les locaux professionnels ou commerciaux acquis ou encore les biens loués nus et sans travaux. En termes plus clairs, en réalisant vos investissements immobiliers par le biais d’une SCI, vous aurez l’avantage de payer moins d’impôts s’il n’y a pas distribution de dividendes. Lorsqu’elle survient, cette dernière impliquera le prélèvement d’impôts sur le revenu des associés. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour la SCI lorsqu’on veut réaliser un investissement immobilier à long terme.

Possibilité de monétisation d’une portion du bien immobilier

Lorsque vous possédez un bien immobilier, vous pourrez ressentir à un certain moment le besoin d’en monétiser une part sans procéder bien évidemment à une revente. Dans de pareilles circonstances, la solution serait de passer par une cession de part de SCI. Cette méthode est applicable à tous vos actifs qui sont placés sous la couverture d’une société civile immobilière. Prenons un cas très simple pour illustrer la situation. Aucun propriétaire d’un immeuble qui prend quotidiennement de la valeur et qui se situe en plein centre de Paris ne voudrait s’en séparer. Toutefois, si l’immeuble en question est en SCI, il peut améliorer l’état de sa trésorerie s’il le souhaite. Pour cela, il lui suffirait de procéder à la revente de quelques parts de sa SCI au lieu de vendre l’intégralité de l’immeuble. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles les investisseurs immobiliers préfèrent la SCI de location pour faire de la gestion immobilière.

Lire:  Quel tarif pour une assurance habitation ?

Possibilité d’affranchir les limites de l’endettement subies par les personnes physiques

Étant constituée par des associés (personnes physiques), une SCI possède la qualité de personne morale. Il s’agit donc d’une entité totalement autonome et dont le patrimoine doit être distinct de celui des associés. Par ricochet, il existe des actions que la SCI peut réaliser contrairement aux associés qui l’ont constitué. Ainsi, le niveau d’emprunt que peut atteindre une SCI peut parfois aller au-delà de ce qui est permis aux personnes physiques. En réalité, ceci est possible parce que les établissements bancaires déterminent le niveau d’emprunt de la SCI en se basant sur son bilan comptable et non sur le taux d’endettement des associés.

Related Articles